Un automobiliste avait été verbalisé pour avoir omis de s’arrêter totalement à un STOP, ce qu’il contestait fermement.

 

Maître BENOIT a fait citer à comparaitre le gendarme qui aurait verbalisé son client afin que la vérité éclate entre les différentes parties au litige devant le Tribunal de police de Tours.

 

Contre toute attente, à la barre du Tribunal, le gendarme qui avait signé le procès-verbal a avoué qu’il n’était pas l’auteur de ce procès-verbal puisqu’il était en congé.

 

Le tribunal a donc en l’espace de quelques minutes relaxé purement et simplement l’automobiliste qui a ainsi évité une suspension de son permis de conduire ainsi qu’une perte de 4 points, outre une éventuelle amende.

 

En cas de contestation d’une verbalisation par les forces de l’ordre, n’hésitez pas à solliciter Maître BENOIT et stratem avocats pour défendre vos intérêts.

 

Pour en savoir plus sur toutes ces infractions du quotidien, qui peuvent vous faire perdre votre permis de conduire, consultez cette page.