La suspension du permis de conduire peut être administrative

Le Code de la route prévoit deux types de suspension de permis : la suspension administrative d’une part, la suspension judiciaire d’autre part. La suspension de permis administrative est une décision prise par le préfet : ce dernier va vous interdire de conduire pour une durée maximale de 6 mois, voire 1 an si facteur aggravant il y a (comme un accident). Votre permis peut être suspendu administrativement soit pour raisons médicales (vous êtes jugé(e) inapte à prendre le volant), soit à la suite d’une infraction au Code de la route (alcool au volant, excès de vitesse, stupéfiants…).

La suspension de permis judiciaire est une peine que la Justice vous inflige après une infraction grave au Code de la route : c’est dans ce contexte qu’on parlera familièrement de suspension de permis alcool, de suspension de permis excès de vitesse, ou encore de suspension de permis stupéfiants.

Contacter Maître BENOIT
Maitre Benoit

La différence entre suspension du permis, invalidation et annulation

Qu’elle soit administrative ou judiciaire, la suspension de permis de conduire ne doit pas être confondue avec deux autres mesures prévues par le Code de la route : l’invalidation du permis de conduire et l’annulation du permis de conduire. En effet, on parle de permis annulé lorsque la Justice vous soustrait le droit de conduire à la suite d’une lourde infraction ; mais à la différence de la suspension de permis, vous devrez vous soumettre de nouveau aux épreuves du permis de conduire pour retrouver le droit de prendre le volant. Un permis invalidé, pour sa part, survient lorsque vous avez perdu tous vos points de permis : c’est une décision administrative automatique, qui vous est notifiée par un courrier recommandé portant la référence 48 SI.

Comment conduire en dépit d’une suspension de permis ?

Un avocat expert en droit routier peut mettre en place des solutions pour vous faire recouvrer le droit de prendre le volant rapidement. Un exemple?

Il peut proposer un mode d’emploi ou encore demander au juge d’aménager la période de suspension du permis pour que vous puissiez continuer à assurer vos déplacements professionnels et personnels en toute légalité : c’est le principe du référé-suspension, familièrement appelé permis blanc.

Avec stratem avocats à Tours dans le département d’Indre-et-Loire, Maître BENOIT étudie votre dossier pour établir la meilleure stratégie possible : dans le cadre d’une suspension de permis, mais aussi en cas d’alcool au volant, de grand excès de vitesse ou encore de conduite sous stupéfiants. Contactez-nous.

Je suis satisfait de Maître Benoit pour mon dossier il a fait un travail formidable, d’ailleurs nous avons gagné. Je recommande ce cabinet, un cabinet…

Monsieur B
agent public

Maître BENOIT : bonne qualité, bon rapport qualité prix, professionnel réactivité, consciencieux (avril 2021)

Monsieur MDB
automobiliste

Un grand merci à Me ALEXANDRE pour avoir su gérer avec beaucoup d’efficacité et d’empathie mon litige avec Mobalpa qui n’avait pas bien posé la…

Madame R
consommatrice