L’alcoolémie contraventionnelle

L’alcool au volant peut constituer soit une contravention, soit un délit : cette qualification dépend de la concentration d’alcool présente dans l’air expiré ou dans votre sang. Une alcoolémie est dite contraventionnelle lorsque votre taux d’alcool est compris entre 0,50 (0,2 pour les permis probatoires) et 0,79 gramme par litre de sang, soit 0,25 et 0,39 milligramme par litre d’air expiré. Vous perdrez 6 points et devrez régler une amende forfaitaire de 135 €.

Retrait de permis alcool : le cas de l’alcoolémie délictuelle

Lorsque vous avez dépassé ces taux, votre alcoolémie est dite délictuelle. Là aussi, vous perdrez 6 points, mais vous risquez également 2 ans d’emprisonnement, 4 500 € d’amende, l’immobilisation de votre véhicule, ainsi que la suspension, voire l’annulation de votre permis de conduire. Si un avocat alcool au volant peut jouer un rôle de conseil en cas d’alcoolémie contraventionnelle, il peut vous défendre au tribunal ou dans le cadre d’une procédure de jugement simplifiée ou alternative en cas d’alcoolémie délictuelle.

Contacter Maître BENOIT
Maitre Benoit

Un avocat alcool au volant pour vous défendre en cas de refus de souffler

Familièrement appelé refus de souffler, le refus de se soumettre au contrôle d’alcoolémie constitue un délit aux yeux de la loi. Il est dans votre intérêt d’accepter systématiquement ce type de contrôle : en cas de rejet de votre part, vous privez votre avocat alcool au volant de recours visant à démontrer d’éventuelles irrégularités. De plus, un tel refus vous vaudra 6 points en moins sur votre permis et jusqu’à 2 années d’emprisonnement et 4 500 € d’amende.

Un avocat alcool vous représente en cas de conduite en état d’ivresse manifeste

La conduite en état d’ivresse manifeste doit être différenciée de l’alcoolémie contraventionnelle et délictuelle car elle n’implique aucune mesure de votre taux d’alcool. L’agent verbalisateur considère simplement que vous manifestez les signes d’une forte imprégnation d’alcool : discours incohérent, difficulté à vous tenir droit(e) etc. Sanctions prévues par l’article L234-2 du Code de la route : le retrait de 6 points de permis de conduire, l’immobilisation de votre véhicule, 2 ans d’emprisonnement et 4 500 € d’amende.

Un avocat alcoolémie pour une récidive

Enfin, un avocat alcool au volant peut vous défendre en cas de récidive.

Celle-ci est caractérisée lorsque vous avez été condamné(e) pour un délit lié à une alcoolémie et que vous avez commis un nouveau délit pour des faits similaires ou assimilés moins de 5 années plus tard.

Maître Benoit, associé chez stratem avocats, est l’avocat alcool au volant à Tours mais aussi votre avocat stupéfiants et votre avocat excès de vitesse. Vous avez commis une autre infraction au Code de la route ? Vous avez le droit de vous défendre : contactez stratem avocats pour en savoir plus.

Je suis satisfait de Maître Benoit pour mon dossier il a fait un travail formidable, d’ailleurs nous avons gagné. Je recommande ce cabinet, un cabinet…

Monsieur B
agent public

Maître BENOIT : bonne qualité, bon rapport qualité prix, professionnel réactivité, consciencieux (avril 2021)

Monsieur MDB
automobiliste

Un grand merci à Me ALEXANDRE pour avoir su gérer avec beaucoup d’efficacité et d’empathie mon litige avec Mobalpa qui n’avait pas bien posé la…

Madame R
consommatrice